Marginalisé : réflexions sur l’isolement du Canada dans les relations internationales

Marginalisé : réflexions sur l’isolement du Canada dans les relations internationales

Parution: 10 août 2022
Les auteurs de cet ouvrage s’intéressent aux raisons de la marginalisation du Canada sur la scène internationale. Leur intention est aussi de fournir aux lecteurs une analyse plus théorique de l’évolution de l’ordre international post-1991 dans le but d’expliquer ses fondements, comment il s’est manifesté concrètement ainsi que les raisons de son effritement graduel au cours des 20 dernières années.

Description

Justin Trudeau avait promis lors de son arrivée au pouvoir, en 2015, que le Canada serait de retour comme acteur important et respecté de la scène internationale. Or, son échec, cinq ans plus tard, à obtenir un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) sonna le glas de cet espoir et a fait réaliser à plusieurs que l’influence globale du Canada était plutôt en déclin. Pour ceux et celles qui ont connu l’époque glorieuse d’un Canada largement perçu comme un acteur désintéressé, principal contributeur de Casques bleus dans des situations difficiles et en mesure de bâtir des ponts avec des puissances aux idéologies opposées, la réalité d’aujourd’hui est difficile à accepter.

Dans ce livre, Jean-François Caron explore les raisons qui participent à cet isolement de plus en plus grandissant du Canada en expliquant que la marginalisation internationale du Canada est le résultat de l’effondrement du paradigme dit de la « convergence libérale » né à la fin de la guerre froide et dont le Canada a été au fil du temps un ardent défenseur. Or, avec l’émergence d’un monde désormais organisé de plus en plus par une opposition entre un ordre démocratique et un bloc illibéral organisé autour de l’axe Pékin-Moscou, les orientations du Canada en matière de politique étrangère au cours des 25 dernières années ne peuvent qu’entraîner son effacement global.

Suggestions de lecture

Revenir en haut