Droits de l’homme et différenciation sociale. Une contribution à la sociologie politique

Droits de l’homme et différenciation sociale. Une contribution à la sociologie politique

Discipline: Droit
Les grands thèmes de la pensée juridique et politique moderne ne sont nullement exempts d’intérêt sociologique. Les dogmes ne sont pas seulement comme tels sujets à interprétation et à explication historique. Ils possèdent principalement un sens réel ou se rapportent à des réalités d’une manière qui mériterait plus d’attention que celle que l’actualité leur accorde.
À paraître Bientôt disponible
M'aviser lors de la parution

Description

Dans une veine quasi wébérienne et surtout durkheimienne, Niklas Luhmann, dans Droits fondamentaux et différenciation sociale, s’attelle à réfuter les fondements jusnaturalistes et axiologiques des droits fondamentaux qui, dans une perspective sociologique, ne sont que des mécanismes sociétaux développés par l’État moderne pour assurer son autopoïèse. À travers les concepts de sa théorie des systèmes, encore en chantier, Luhmann démontre de manière convaincante les limites d’une fondation jusnaturaliste des droits fondamentaux, en dévoile les fonctions sociales latentes en laissant ouvertes et sans réponses explicites la question de leurs origines historiques religieuses chrétiennes, conférant un sens nouveau à la dignité humaine, la liberté et l’égalité dans les démocraties libérales. Brillant et conceptuellement fascinant à bien des égards, cet ouvrage de sociologie politique permettra à tout lecteur, d’une part, de mesurer le chemin accompli par Luhmann dans l’élaboration de la théorie des systèmes, surtout dans celle du rapport qu’entretiennent les systèmes politique et juridique des sociétés modernes et, d’autre part, d’apprécier les fonctions systémiques sociales des droits fondamentaux.
Revenir en haut