Résilience, résistance et alliance. Penser la francophonie canadienne différemment

Résilience, résistance et alliance. Penser la francophonie canadienne différemment

Discipline: Histoire
Parution: 14 février 2017
En tant que minorités, les communautés francophones canadiennes sont tout particulièrement façonnées par des dynamiques de résilience, de résistance et d’alliance, auxquelles s’ajoute l’inclusion.

Description

En tant que minorités, les communautés francophones canadiennes sont tout particulièrement façonnées par des dynamiques de « résilience », de « résistance » et d’« alliance », auxquelles s’ajoute l’« inclusion ». L’intérêt de penser la francophonie différemment, à partir de ces concepts, est de rendre explicite le fait que la résilience et la continuité peuvent prendre plusieurs formes. La rencontre des milieux universitaire, communautaire et gouvernemental a permis de faire ressortir de multiples stratégies inhérentes à la francophonie et mises en évidence par ces concepts. Les stratégies varient selon les acteurs et selon les milieux : la continuité ne prend pas le même sens dans les milieux de minorité forte comme le Nouveau-Brunswick et l’Ontario que dans ceux de minorité faible, comme la Colombie-Britannique et les Territoires du Nord-Ouest. La position d’observation et le discours apportent aussi un éclairage différent : l’action communautaire oblige à l’engagement, à l’application, alors que l’analyse universitaire tend à l’objectivation, à la théorisation. Cet ensemble de concepts peut, à terme, expliciter les formes et les stratégies d’action collective et contribuer à les diversifier.

À propos de ce livre

Dans les médias

Compte rendu critique de Samantha Cook de l'Université de Winnipeg, Nouvelles études francophones, Vol. 21, No. 2, 2017.

De la même collection

Revenir en haut