Mario Dumont et l’Action démocratique du Québec entre populisme et démocratie

Mario Dumont et l’Action démocratique du Québec entre populisme et démocratie

Parution: 19 mars 2008
  • Nb. de pages:
    186

Description

L’analyse de l’idéologie et du discours avancés par Mario Dumont et l’Action démocratique du Québec (ADQ) s’avère nécessaire parce que ce parti n’est pas seulement une étoile filante dans le ciel politique québécois. Il s’agit d’un joueur important, peut-être même appelé un jour à former le gouvernement.De nombreux observateurs de la scène politique québécoise s’entendent pour dire que Mario Dumont et l’Action démocratique du Québec sont popu listes. C’est pourquoi l’ADQ est perçue de manière négative paticulièrement par certains intellectuels qui la jugent antidémocratique. C’est que le populisme fait peur, puisqu’il fait immédiatement songer à des partis politiques européens, notamment au Front national de Jean-Marie Le Pen. Mais qu’en est-il vraiment du populisme de l’ADQ ? En quoi Mario Dumont et son parti sont-ils populistes ?

Dans cet ouvrage, Frédéric Boily distingue deux formes de populisme, l’une protestataire, l’autre identitaire. Le discours adéquiste, au cours de sa courte histoire, a évolué de l’une à l’autre. À la lumière de cette distinction, l’auteur démontre que le message de Mario Dumont constitue bien une protestation contre un certain type d’État, notamment lors de la campagne de 2003, alors que son discours adopte de plus en plus la logique du populisme identitaire en 2007.


Revenir en haut