Les récits de survivance. Modalités génériques et structures d’adaptation au réel.

Les récits de survivance. Modalités génériques et structures d’adaptation au réel.

Discipline: Études littéraires
Parution: 20 novembre 2007

Description

Sous la direction de Christiane Kègle
Avec la collaboration de
Richard Godin
et la participation de
Claudie Gagné, Karine Fortin et Émilie Martz Kuhn

Postface de Raymond Lemieux


Les récits de survivance mettent en scène des sujets confrontés à des situations de crise individuelles ou sociétales, et à la perte de repères identitaires. Ils sont pris en charge par un ou des récitants au sein des discours oraux, écrits ou visuels faisant état de stratégies particulières de survie. Ils abordent des thèmes comme l’exclusion sociale, l’exil, les déportations, les guerres, les camps de concentration, les génocides. Ils témoignent d’une expérience de déstabilisation souvent difficilement surmontable et pouvant aller jusqu’à la mort psychosociale de l’individu. Les chercheurs du Groupe de recherche sur les récits de survivance (GRERÉS) s’inscrivent dans une démarche interdisciplinaire ; ils tentent de mettre au jour les mécanismes d’adaptation qui permettent d’assumer le poids accablant d’un passé contraignant. Pour l’étude de ce paradigme, certains paramètres apparaissent significatifs, tels le temps, la mémoire et la filiation.

Ce livre rassemble des textes de Christiane Kègle et Claudie Gagné, François Ouellet, Roland Le Huenen, Alexandre Prstojevic, Laurence Boudreault, Jean-Paul Pilorget, Françoise Genevray, Nellie Hogikyan, Joceline Chabot et Richard Godin.

De la même collection

Revenir en haut