Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 12 et le 21 juillet seront expédiées ou disponibles au ramassage seulement à partir du 25 juillet. Merci de votre collaboration.


Descartes et le nouveau monde. Le cheminement du cartésianisme au Canada XVIIe - XXe siècle

Parution: 09 avril 2003

Description

L'Université Laval qui célèbre cette année le 340e anniversaire de la fondation du Séminaire de Québec par Mgr. de Laval et le 150e anniversaire de l'octroi de sa charte par la reine Victoria, nous offre l'occasion d'éclairer l'identité de la pensée qui se forma en- Nouvelle-France, au Canada et au Québec, du dernier quart du XVIIe siècle à nos jours, ouvrant une histoire globale où s'établissent, avec la construction de ce pays, ses rapports avec l'Europe. Ce regard cherche à retrouver la dynamique de l'introduction, généralement polémique, du cartésianisme au Canada - des débats provoqués par la parution du Discours de la Méthode en 1637 et des Méditations métaphysiques en 1642, aux commémorations du tricentenaire du Discours et, à la fin du XXe siècle, au colloque international Descartes organisé en 1996 par la Faculté de philosophie de l'Université Laval à Québec et au congrès de l'Association des Sociétés de philosophie de Langue française qui se tint à la Sorbonne sur L'esprit cartésien pour célébrer le 400e anniversaire de la naissance du philosophe.
On approchera ainsi un mode de la genèse de la pensée du Nouveau monde. L'attitude et les conceptions de Descartes, et ce que l'on a désigné comme le cartésianisme, semés et mûris à partir du dernier tiers du XVII
e siècle au Canada par des professeurs de philosophie venant de France puis par ceux qui furent formés sur place, filtreront des deux côtés de l'Atlantique dans la philosophie dominante, la scolastique, qui semblait avoir fourni tout ce qu'elle pouvait apporter et dont la répétition des formulations ne suffisait plus à l'interprétation du monde.
Revenir en haut