Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 12 et le 21 juillet seront expédiées ou disponibles au ramassage seulement à partir du 25 juillet. Merci de votre collaboration.


Le néoexistentialisme. Penser l'esprit humain après l'échec du naturalisme

Le néoexistentialisme. Penser l'esprit humain après l'échec du naturalisme

Discipline: Philosophie
Parution: 09 janvier 2019
  • Collection:
  • Nb. de pages:
    184
Le néoexistentialisme soutient que l’être humain ne se fond jamais totalement dans le règne animal, car son existence émane d'un autoportrait qui le situe dans un contexte aussi large que possible au sein de l'univers.

Description

Dans ce livre très original, Markus Gabriel avance une théorie du soi humain qui surmonte les blocages inhérents aux positions standards en philosophie de l’esprit contemporaine. Son point de vue, le néo-existentialisme, est intégralement antinaturaliste, en ce sens qu’il rejette toute théorie selon laquelle l’ensemble de nos meilleures connaissances scientifiques naturelles serait pleinement capable de rendre compte de l’esprit humain. L’auteur montre plutôt que l’esprit humain consiste en une prolifération ouverte de vocabulaires mentalistes. Leur rôle dans la forme de vie humaine consiste à rendre compte du fait que l’être humain ne se fond pas simplement dans la nature inanimée et le reste du règne animal. Les humains s’appuient sur un autoportrait qui les situe dans un contexte aussi large que possible au sein de l’univers. Ce qui distingue cet autoportrait de notre connaissance de la réalité naturelle, c’est que nous changeons en vertu de nos croyances, vraies ou fausses, au sujet de nous-mêmes.

À propos de ce livre

Dans les médias

Compte redu de Simon Lavoie, Philosophiques, vol. 46, no 1, printemps 2019.

De la même collection

Revenir en haut