La " Nouvelle Logique " des Communia du pseudo-Robert Grosseteste : présentation, édition critique et traduction de la Nova Logica (mss Salamanca, BU 1986, fol. 83ra-91rb et, fragment, München, BSB, clm 14522, fol. 32ra-36va)

La " Nouvelle Logique " des Communia du pseudo-Robert Grosseteste : présentation, édition critique et traduction de la Nova Logica (mss Salamanca, BU 1986, fol. 83ra-91rb et, fragment, München, BSB, clm 14522, fol. 32ra-36va)

Discipline: Philosophie
Parution: 06 mars 2024
Ce livre offre l’étude historico-doctrinale, l’édition critique et la traduction française de la section sur la « Nouvelle Logique » (Premiers et Seconds analytiques, Topiques, Réfutations sophistiques d’Aristote) jusqu’ici inédite d’un important texte latin du xiiie siècle, les Communia de Salamanque, qui fera mieux connaître l’enseignement de la philosophie dans l’université médiévale.
À paraître Bientôt disponible
M'aviser lors de la parution

Description

« Découverts », c’est-à-dire tirés de l’ombre des archives, en 2014, les Communia (« Points communs ») attribués à tort au savant évêque de Lincoln, Robert Grosseteste (†1253), forment – en eux-mêmes (130 colonnes dans le manuscrit de Salamanque) et a fortiori avec leurs annexes (des Communia additionnels et des Transcendentia [« Points suprêmes »] s’étendant sur 77 colonnes) – le plus vaste corpus « didascalique » latin médiéval connu à ce jour, s’élevant ainsi, avec ses 207 colonnes, quantitativement à plus du double du célèbre Guide de l’étudiant (ou Compendium examinatoire Nos gravamen, 99 colonnes dans le manuscrit de Barcelone), la référence obligée pour l’étude de l’enseignement à la Faculté des arts de Paris dans la première moitié du xiiie siècle (plus précisément vers 1230-1240), dont ces Communia partagent vraisemblablement l’origine, tout en étant un peu postérieurs.

Le présent livre offre justement l’étude, l’édition et la traduction de la première partie des
Communia du pseudo-Robert Grosseteste, un livre qui, même s’il paraît en quatrième, équivaut pour ainsi dire au premier des cinq tomes par lesquels, après la parution du tome 5 actuellement en préparation, la totalité de cet immense complexe didactique sera, aisément et scientifiquement, rendue accessible dans la collection Zêtêsis, en se répartissant comme suit (les tomes 1 à 4, totalisant plus de 2500 pages, étant déjà parus) : 1. « Nouvelle Logique » (2023) ; 2. « Vieille Logique » (2019) ; 3. « Philosophies morale et naturelle » (2018) ; 4. « Grammaire » (2021) ; 5. « Points communs » additionnels et « Transcendantaux » annexes (en préparation).

Il faut noter l’audacieuse pédagogie « inversée » mise en avant par cette large compilation didactique, dont la fréquentation – maintenant facilitée aussi pour la
Nova Logica par l’étude-édition-traduction, le sommaire des questions, la bibliographie et l’index – va significativement enrichir notre connaissance de l’enseignement universitaire médiéval : en logique, le syllogisme est présenté et discuté avant les parties (termes et propositions) qui le constituent, tout comme, en grammaire, la syntaxe l’est avant les parties du discours qu’elle combine dans ses constructions.

Suggestions de lecture

Revenir en haut