Britannicité. Essai sur la présence française dans l’Empire britannique au XIXe siècle

Britannicité. Essai sur la présence française dans l’Empire britannique au XIXe siècle

Parution: 20 juillet 2020
« Ce livre n’est pas un livre d’histoire mais l’histoire est son sujet. Plus précisément, notre histoire et ce besoin de mieux comprendre cette « chose » qui a été omniprésente dans nos vies, l’Empire britannique et son fantôme. »
Télécharger en libre accès (PDF)

Description

Ce livre est un essai dans lequel les deux auteurs, dans un cas né au Québec, dans l’autre en Inde, cherchent simplement à explorer la signification de la présence permanente dans leurs vies, malgré la distance considérable qui sépare leurs origines, d’un ensemble, l’Empire britannique. C’est que cet empire n’a pas été un empire comme les autres, avec une période d’apogée et de déclin. L’Empire britannique a laissé des traces et ces traces ont encore une grande influence dans le monde d’aujourd’hui, y compris, sinon surtout, au Canada.

Quelle a été la relation de cet Empire britannique avec l’Empire français de la période 1815-1920 ? Cette relation a-t-elle eu, justement, des conséquences au Canada ? Dans ce livre, les auteurs proposent, dans une perspective non pas transnationale mais transcoloniale, quelques pistes de réflexion sur l’Empire britannique, sa structure, enfin l’enchevêtrement de ses différentes sections. Depuis les années 1960, dans le contexte canadien, la grande noirceur de la période antérieure associée trop souvent au seul Québec était en fait la grande noirceur globale d’un monde colonial occidental définitivement dominé par les Britanniques après 1815.

À propos de ce livre

Dans les médias

Compte rendu de Matteo Sanfilippo en italien, Studi Emigrazione, vol 59, no 225, 2022.

Compte rendu en anglais de Rosemary Chapman, British Journal of Canadian Studies, vol 33, no 2, 2021.

"Les francophones du Québec, victimes de discrimination systémique" par Daniel Nadeau, Estrieplus.com, 14 octobre 2020.

Suggestions de lecture

Revenir en haut