Ceci est une alerte:

Horaire des Fêtes | Nos bureaux seront fermés du 21 décembre 2023 au 4 janvier 2024 | Commandes en ligne | Les livres commandés au plus tard le 8 décembre seront livrés avant Noël; les livres commandés à partir du 9 décembre seront livrés à partir de la mi-janvier 2024 | Toute l’équipe des Presses de l’Université Laval vous souhaite un heureux temps des Fêtes et vous offre ses meilleurs vœux pour la nouvelle année!


Adaptation et socialisation des minorités culturelles en région

Adaptation et socialisation des minorités culturelles en région

Discipline: Sociologie
Parution: 11 septembre 2012
Une dizaine de chercheurs s’interrogent sur les processus d'adaptation et de socialisation des minorités culturelles dans les territoires situés hors des grands centres urbains. Leur réflexion a porté sur toutes les minorités culturelles, qu'elles relèvent de l'immigration ou des populations installées depuis plusieurs siècles, comme les Premières Nations au Québec et les Basques en Aquitaine, en France. Ils ont cherché à comparer les expériences de ces populations et à explorer les changements à moyen et à long termes pour la société.

Description

Le monde occidental d'aujourd'hui ne cesse de se diversifier culturellement. Alors que cette diversité et ses manifestations psychosociales sont principalement étudiées dans les grands centres urbains tels que Montréal ou Paris, l'ouvrage que nous proposons se centre sur les régions éloignées de ces pôles ; l'histoire de la diversité culturelle s'y est écrite différemment et les défis qui l'accompagnent sont tout autres. Cet ouvrage est le résultat de deux journées de débats et d'échanges sur le thème « Adaptation et socialisation des minorités culturelles en région ». Une dizaine de chercheurs de différentes disciplines se sont interrogés sur les processus d'adaptation et de socialisation des minorités culturelles dans les territoires situés hors des grands centres urbains, « en région » dit-on au Québec. Leur réflexion a porté sur toutes les minorités culturelles, qu'elles relèvent de l'immigration ou des populations installées depuis plusieurs siècles, comme les Premières Nations au Québec et les Basques en Aquitaine, en France. Ils ont cherché à comparer les expériences de ces populations et à explorer les changements à moyen et à long termes pour la société. Au final, et au-delà des différences de statut et de parcours (historique et migratoire), c'est la question de l'existence d'un « effet région » sur les minorités et les rapports entre elles et le groupe dominant qui est débattue.



De la même collection

Revenir en haut