CORONAVIRUS – COVID-19

Nous vous invitons à faire vos achats sur notre site Internet.

Les commandes sont toujours traitées dans les meilleurs délais par notre personnel efficace et courtois.

Alliances et traités avec les peuples autochtones du Québec. L’histoire de la première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk. La nation malécite du Saint-Laurent

Alliances et traités avec les peuples autochtones du Québec. L’histoire de la première nation Wolastoqiyik Wahsipekuk. La nation malécite du Saint-Laurent

Informations

Auteurs : Camil Girard, Carl Brisson

Discipline: Histoire

380 pages

Format papier: 39.00 $


«Cette recherche porte sur l’évolution sociopolitique de nos membres entre les premiers contacts avec les Européens jusqu’à aujourd’hui. Elle démontre la résilience de notre Nation depuis l’occupation de notre territoire ancestral, le Wolastokuk.» - Kévin Morais, chef conseiller Culture, Éducation, Santé, Finance

Description

Nous les Etchemins/Amalécites/Malécites/Wolastoqiyik, nous sommes les premiers, avec les Montagnais/Innus et les Algonquins/Anishinabe, à sceller des traités d’alliance avec les Français entre 1603 et 1605. Ces traités s’insèrent dans la politique française qui a pour objectif d’établir et de maintenir des alliances avec les peuples autochtones en Nouvelle-France, afin de pouvoir prétendre avoir une emprise sur le territoire et favoriser l’accueil des immigrants, le commerce et l’organisation de la colonie. […] En 1987, notre Nation renaît. Les gouvernements fédéral (1987) et provincial (1989) reconnaîtront notre Nation qui a été oubliée à la suite de la dispersion que la perte des terres de Viger a entraînée après 1869. Grâce au travail soutenu des familles et de leaders de la communauté, la reprise en charge s’amorce avec la création du gouvernement de la Première Nation Malécite de Viger. Elle a repris, en 2019, un nom plus représentatif dans sa langue : Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk.

« Cette recherche porte sur l’évolution sociopolitique de nos membres à compter des premiers contacts avec les Européens jusqu’à aujourd’hui. Elle démontre la résilience de notre Nation depuis l’occupation de notre territoire ancestral, le Wolastokuk. L’accès au territoire, la réappropriation culturelle et le développement de l’autonomie économique et politique sont de nos jours les défis à relever pour assurer la continuité de notre Nation pour les générations à venir… Connaître notre histoire, la rendre accessible à nos membres et à la population allochtone, cela fait partie d’une démarche importante de notre reconnaissance.» Extrait de la préface : Kévin Morais, chef conseiller, Culture, éducation, santé et finance (2016-2020), Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk.


À paraître

Je souhaite être avisé lorsque ce titre paraîtra


Du même auteur

Suggestions de lecture

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.