Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 12 et le 21 juillet seront expédiées ou disponibles au ramassage seulement à partir du 25 juillet. Merci de votre collaboration.


Penser l’incertain. Actes des séances plénières du XIXe congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française

Penser l’incertain. Actes des séances plénières du XIXe congrès de l’Association internationale des sociologues de langue française

Discipline: Sociologie
Parution: 21 février 2014
Si les incertitudes d’origine naturelle ont longtemps marqué la conduite des activités humaines, d’autres, liées aux activités de l’homme, ont désormais pris l’ascendant. Elles alimentent nombre de controverses autour des choix politiques ou des changements techniques et scientifiques. On ne peut désormais plus prétendre dominer aisément les grandes incertitudes. Celles-ci ne sont plus des phénomènes résiduels dont il faut « débarrasser » nos décisions. Mais alors, la question du maîtrisable, celle de la « gestion des risques », doit-elle être posée à nouveaux frais. Quelles répercussions peut-elle avoir auprès d’individus contemporains appelés à se responsabiliser, à se maîtriser eux-mêmes, à défaut de pouvoir maîtriser le sort et les incertitudes les plus radicales ?

Description

Longue serait la liste des crises de natures diverses, des catastrophes naturelles, des séismes qui se sont succédé en quelques années, remettant au passage en question les certitudes de maîtrise de la nature et de la société que nous nous étions forgées. Si les incertitudes d’origine naturelle ont longtemps marqué la conduite des activités humaines, d’autres, liées aux activités de l’homme, ont désormais pris l’ascendant. Elles alimentent nombre de controverses autour des choix politiques ou des changements techniques et scientifiques. On ne peut désormais plus prétendre dominer aisément les grandes incertitudes. Celles-ci ne sont plus des phénomènes résiduels dont il faut « débarrasser » nos décisions. Mais alors, la question du maîtrisable, celle de la « gestion des risques », doit-elle être posée à nouveaux frais. Quelles répercussions peut-elle avoir auprès d’individus contemporains appelés à se responsabiliser, à se maîtriser eux-mêmes, à défaut de pouvoir maîtriser le sort et les incertitudes les plus radicales ? Des incertitudes qui ne sont pas réparties également, car, que l’on soit homme ou femme, habitant du Nord ou du Sud, que l’on habite quelque quartier chic ou, au contraire, quelque bidonville, nous ne sommes décidément pas égaux face aux risques.

Le présent ouvrage rassemble les contributions d’une quinzaine d’auteurs internationalement reconnus, qui ont présenté une grande conférence à l’occasion du
xixe congrès de sociologie de l’Association internationale des sociologues de langue française organisé à Rabat en 2012.

Revenir en haut