Paul Tillich et l’art expressionniste

Parution: 11 avril 2005
Épuisé Ouvrage non disponible

Description

Parmi les théologiens marquants du XXe siècle, Paul Tillich se caractérise par sa théologie de la culture. Il s'est efforcé de montrer la signification religieuse de la société séculière que nous habitons : quelle est la substance spirituelle (et la carence de substance) qui l'anime. L'art expressionniste, tout particulièrement florissant en Allemagne au début de ce siècle, devient alors pour Tillich comme le miroir où se reflète la crise profonde qui agite la civilisation occidentale. Il y reconnaît la révolte contre la société capitaliste bourgeoise. Plus profondément encore, il y voit une dimension religieuse implicite : l'aspiration à l'advenue du Royaume de Dieu comme l'ultime espoir d'une humanité désespérée.

Cet ouvrage ne se contente pas d'exposer la pensée de Tillich sur la théologie de l'art expressionniste. Il se propose aussi de vérifier l'interprétation socioculturelle et religieuse qu'en donne le théologien. Pour cela, les premiers chapitres insistent sur l'interprétation qu'ont donnée de leurs œuvres des artistes et des critiques d'art comme Edvard Munch, Oskar Kokoschka, Wilhelm Worringer et Wassily Kandinsky.

Les chapitres suivants montrent comment Tillich, à partir de certaines catégories de pensée propres à l'expressionnisme, a lui-même élaboré sa théologie de la culture et plus spécifiquement sa théologie de l'art expressionniste. Le dernier chapitre fait voir alors chez Tillich l'élaboration d'un nouveau concept théologique, celui de « réalisme croyant », quand se produit le passage de l'art expressionniste à la « nouvelle objectivité » (
Neue Sachlichkeit).

De la même collection

Suggestions de lecture

Revenir en haut