Langages et écritures de l’exil – L’Ouest canadien, terre d’asile, terre d’exil

Langages et écritures de l’exil – L’Ouest canadien, terre d’asile, terre d’exil

Parution: 05 avril 2018
Par sa concentration sur les phénomènes liés à l’exil et à la migration, cet ouvrage a pour objectif de replacer la spécificité de la francophonie de l’Ouest canadien dans un contexte d’universalité et par conséquent d’élargir la réflexion.

Description

La réflexion que propose Langages et écritures de l’exil, avec une attention particulière portée à des textes de L’Ouest canadien comme terre d’asile et terre d’exil, cherche à faire ressortir le caractère fondamentalement ambivalent de l’exil, dont Edward Said a pu écrire qu’il « constitue étrangement un sujet de réflexion fascinant », et à témoigner de la propension apodictique de l’esprit humain à dire, à raconter, à construire et à se construire, par la parole ou par l’écriture, des récits qui partagent la souffrance, hurlent l’angoisse, clament une identité, revendiquent une voix. Cet ouvrage collectif regroupe des textes rassemblés à la suite d’un colloque international à l’University of Calgary tenu à l’automne 2014 et placé sous le patronage du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, de l’University of Alberta, de l’University of Calgary et de l’Université François-Rabelais de Tours.

À propos de ce livre

Recensions

Compte rendu de Gerardo Acerenza, Ponti, No 20, 2020.

Suggestions de lecture

Revenir en haut