La royauté biblique. Regards sur l’utilisation du thème dans la musique, la liturgie et le théâtre

La royauté biblique. Regards sur l’utilisation du thème dans la musique, la liturgie et le théâtre

Parution: 03 juin 2021
Northrop Frye estime que l’art peut être prophétique en ce sens qu’il indique symboliquement des orientations de société qui, régulièrement, ne deviendront parlantes que plusieurs générations plus tard. Créer en s’inspirant des codes préexistants, c’est insérer son œuvre dans une chaîne dont le premier maillon a bien des chances d’être la Bible elle-même.

Description

Parmi les personnages et les thèmes de la Bible souvent exploités dans l’art, la littérature, les réflexions philosophique, théologique, politique et liturgique, le roi et la royauté se taillent la part du lion : par exemple, l’institution de la royauté en Israël, Saül le roi fou, le jeune David qui devient le roi selon le cœur de Dieu, Salomon le roi sage, les deux royaumes d’Israël et de Juda, la reine Jézabel et bien d’autres rois encore, accompagnés de prophètes qui les conseillent et les critiquent, le roi Hérode, mégalomane et massacreur d’enfants, mais aussi grand bâtisseur, l’espérance de la venue du Messie, celui qui a reçu l’onction royale, Jésus le Messie des chrétiens, nommé dans le Nouveau Testament roi des Juifs ou roi des rois.

La présente étude à trois voix s’intéresse d’abord à la figure du roi Salomon en comparaison avec celle du roi George II d’Angleterre à partir de l’oratorio
Salomon de Haendel. L’analyse se poursuit avec les rapports entre la critique rituelle, la légitimation, la liturgie et la royauté, c’est-à-dire le pouvoir. Enfin sont examinées les figures bibliques du roi et de la princesse dans le théâtre de Paul Claudel, plus particulièrement dans la pièce Tête d’or.



À propos de ce livre

Dans les médias

Compte rendu de Stéphanie Anthonioz, Revue des Sciences Religieuses, vol. 96, no 1-6, 2022.

Autres publications

Revenir en haut