Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 19 et le 28 avril seront expédiées ou disponible au ramassage seulement à partir du 29 avril. Merci de votre collaboration.


Couverture non disponible
La nature des esprits dans les cosmologies autochtones / Nature of Spirits in Aboriginal Cosmologies

La nature des esprits dans les cosmologies autochtones / Nature of Spirits in Aboriginal Cosmologies

Discipline: Culture
Parution: 16 août 2007
Pensé dans une perspective anthropologique et comparative, ce livre traite de la nature et de la culture des esprits, de leur multiplicité. Les auteurs interrogent à la fois les catégories fabriquées par les chercheurs pour comprendre les ontologies autochtones et celles des participants des sociétés à l’étude, toutes situées ici dans les Amériques ou en Asie. L’animisme et la prédation, la transformation chamanique et la métaphorisation de l’alliance, l’expérience spirituelle et la transmission des pouvoirs, l’apparence corporelle et la représentation des esprits, leur ambigüité – comme le montrent les cas de l’ours et du chien –, sont quelques-unes des thématiques abordées. Le livre traite aussi des valeurs qui fondent les relations entre humains et animaux dans des sociétés où la chasse demeure encore une activité fondamentale. Il examine enfin l’actualisation des cosmologies, en particulier l’incorporation de nouvelles figures non-humaines dans des contextes socioreligieux et socioéconomiques inédits.

Description

Sous la direction de / directed by
Frédéric B. Laugrand
et Jarich G. Oosten

Pensé dans une perspective anthropologique et comparative, ce livre traite de la nature et de la culture des esprits, de leur multiplicité. Les auteurs interrogent à la fois les catégories fabriquées par les chercheurs pour comprendre les ontologies autochtones et celles des participants des sociétés à l’étude, toutes situées ici dans les Amériques ou en Asie. L’animisme et la prédation, la transformation chamanique et la métaphorisation de l’alliance, l’expérience spirituelle et la transmission des pouvoirs, l’apparence corporelle et la représentation des esprits, leur ambigüité – comme le montrent les cas de l’ours et du chien –, sont quelques-unes des thématiques abordées. Le livre traite aussi des valeurs qui fondent les relations entre humains et animaux dans des sociétés où la chasse demeure encore une activité fondamentale. Il examine enfin l’actualisation des cosmologies, en particulier l’incorporation de nouvelles figures non-humaines dans des contextes socioreligieux et socioéconomiques inédits.

L’ouvrage rassemble des contributions présentées lors d’un colloque organisé au Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones de l’Université Laval (CIÉRA). Ont contribué à la réflexion : Robert Brightman, Robert Crépeau, Denys Delâge, Philippe Descola, Louis-Jacques Dorais, Carlos Fausto, Ann Fienup-Riordan, Denis Gagnon, Mireille Gagnon, Jean-Guy Goulet, Roberte Hamayon, Laurent Jérôme, Frédéric Laugrand, Serge Lemaître, Françoise Morin, Jarich Oosten, Nathalie Ouellette, Cécile Pachocinski, Jos Platenkamp, Julie Rodrigue, Bernard Saladin d’Anglure, Colin Scott, Olivier Servais, Adrian Tanner, Virginie Vaté, Eduardo Viveiros de Castro et Lea Zuyderhoudt.
Revenir en haut