Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 12 et le 21 juillet seront expédiées ou disponibles au ramassage seulement à partir du 25 juillet. Merci de votre collaboration.


L’interdit, la transgression, Georges Bataille et nous

L’interdit, la transgression, Georges Bataille et nous

Discipline: Philosophie
Parution: 28 février 2012
  • Nb. de pages:
    110
Les humains sont des êtres discontinus qui ont la nostalgie d’une continuité perdue. Ils auraient érigé des interdits pour délimiter leur monde, mais une part d’eux-mêmes, leur animalité ou leur vie pulsionnelle, les mènerait inexorablement à l’exubérance; alors, comment dire oui à la vie sans pour autant détruire les interdits? C’est à cette question profondément humaine, profondément morale, que Jacques Patry tente de répondre en nous invitant à relire l’oeuvre de Georges Bataille (1897-1962).

Description

Les interdits et le travail fondent notre monde. Pourtant, l’humain a en lui une force, qu’il désigne par diverses expressions : vie, excès, désir, passion, pulsion, instinct ou exubérance. C’est ce que Georges Bataille (1897-1962) appelait « la part maudite ».
Alors comment rejoindre l’humain dans son intégralité ? Il faut transgresser les interdits, mais sans les détruire. Telle est la lecture que Jacques Patry nous propose de l’œuvre de Georges Bataille.
L’année 2012 marque le cinquantième anniversaire de la mort de l’auteur de
La part maudite et de L’érotisme. Dans la logosphère et peut-être même dans la biosphère, ce sera l’année Bataille.

À propos de ce livre

Revenir en haut