L'individu face au travail-sans-fin. Sociologie de l'épuisement professionnel    

L'individu face au travail-sans-fin. Sociologie de l'épuisement professionnel    

Discipline: Sociologie
Parution: 23 janvier 2015
Une analyse originale du monde du travail contemporain et les souffrances liées au travail. L’auteure s’interroge sur les raisons de ces souffrances, en proposant d’affiner un regard sociologique habituellement porté sur la seule analyse du pouvoir économique.

Description

Au Québec, comme ailleurs en Occident, divers indicateurs sonnent depuis quelque temps l’alarme devant l’ampleur prise par les problèmes de santé mentale en milieu de travail, un phénomène qui préoccupe tant les instances de santé publique que les associations patronales et syndicales.

Une telle croissance des problèmes de santé mentale est étroitement associée à une transformation du mode de régulation fordiste et à une redéfinition contemporaine du travail selon laquelle il serait de plus en plus une expérience propice à l’accomplissement de soi. Dès lors, se pose la question suivante : comment expliquer que les individus se mobilisent aujourd’hui autant au travail au nom de ses rétributions expressives (reconnaissance, accomplissement personnel, etc.) et, simultanément, que le travail livre un nombre si considérable d’entre eux à l’expérience des troubles de santé mentale (épuisement professionnel, dépression, etc.) ? Cette interrogation se trouve au cœur du présent ouvrage.


Suggestions de lecture

Revenir en haut