Droite et démocratie au Québec : enjeux et paradoxes

Discipline: Science politique
Parution: 24 avril 2007

Description

La droite : certains s’en réclament, plusieurs la décrient. Antonyme du libéralisme au siècle des Lumières qui l’a vu naître, on la dit aujourd’hui néolibérale. Paradoxe ? Que s’est-il produit pour qu’on assiste à un tel glissement ?
La droite fait partie de nos sociétés et constitue l’un des pôles entre lesquels oscille le pendule de nos démocraties. C’est ainsi que droite et gauche se répondent mutuellement par le jeu de l’alternance du pouvoir et de l’opposition. Mais est-ce si simple ? La droite ne participerait-elle pas plutôt à un phénomène plus complexe que ne le révèle cette naturelle ronde du « chacun son tour » ?
N’est-ce pas plutôt que les enjeux de la droite et de la gauche se répondent mutuellement et évoluent en symbiose constante plutôt que d’être le résultat de ces simples effets de balancier qui font alterner les courants idéologiques au gré des mouvances dans l’environnement politique ?
Que peut-on alors y comprendre ?
La droite – tout comme la gauche, du reste – est souvent dépeinte sommairement alors qu’il s’agit d’une manière de concevoir le « vouloir-vivre » collectif qui a évolué et qui présente des paradoxes fascinants et des enjeux qui nous concernent tous, quelle que soit notre propre perception du monde. Ce sont ces paradoxes et ces enjeux que les essais de cet ouvrage explorent un à un, de la France au Québec, des États-Unis au Canada.
Les réponses apportées ont parfois de quoi surprendre…
Ont contribué à cet ouvrage : Louis Balthazar, Robert Bernier, Jean-François Caron, Xavier Gélinas, Alain Juppé, Nelson Michaud, Gilles Paquet, Maurice Pinard, Pat Rafail et Pierre Simard.

De la même collection

Revenir en haut