Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 12 et le 21 juillet seront expédiées ou disponibles au ramassage seulement à partir du 25 juillet. Merci de votre collaboration.


Claude Ryan et la violence du pouvoir. Le Devoir et la Crise d’octobre 1970 ou le combat de journalistes démocrates

Discipline: Sociologie
Parution: 28 février 2005
  • Collection:
  • Nb. de pages:
    224

Description

« L’indépendance du Devoir a toujours été sa marque distinctive [...]. Le Devoir n’a jamais connu à aucune étape de son existence, d’autre loi que celle d’une radicale indépendance vis-à-vis des pouvoirs établis, anciens et nouveaux. »
- Claude Ryan
Claude Ryan (1925-2004) nous a quittés le 9 février 2004. Homme de convictions et de paroles, il a été l’un des plus grands journalistes que le Québec ait connu. Durant ses années à la direction du quotidien
Le Devoir (1964-1978), il aura été celui qui a probablement le mieux témoigné des angoisses profondes vécues par la société québécoise depuis la Révolution tranquille. En octobre 1970, Claude Ryan et l’équipe éditoriale du Devoir seront les seuls à poser des questions fondamentales sur les choix des gouvernements Bourassa et Trudeau.
Ce livre nous replonge dans cette période sombre de notre histoire nationale alors que le pouvoir politique avait décidé d’utiliser toutes ses ressources pour mater une présumée « insurrection appréhendée ». Aujourd’hui encore, les événements de la Crise d’octobre 1970 démontrent que derrière la violence du pouvoir se cachent certaines demi-vérités pour justifier le recours à des moyens extrêmes. Claude Ryan et les membres de l’équipe éditoriale du
Devoir ont courageusement défendu les valeurs démocratiques de la société québécoise et l’autorité politique de l’État du Québec. Ce livre analyse le discours de presse et la pensée politique de Claude Ryan et du Devoir durant cette crise politique.

De la même collection

Revenir en haut