Alain-G. Gagnon

Notice biographique

Alain-G. Gagnon est le directeur fondateur du Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP) dont il coordonne les activités depuis 1994. Il est professeur titulaire au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM, Canada) où il dirige la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes depuis 2003. Il est l’auteur de plus de 500 études en sociologie politique, en études fédérales et en politique québécoise et canadienne. Parmi ses distinctions, soulignons qu’il a reçu le Mildred A. Schwartz Lifetime Achievement Award de l’American Political Science Association en 2020. Il a été fait chevalier de l’Ordre de la Pléiade en 2018 et élevé au rang d’officier de l’Ordre du Canada en 2019. Il est le président sortant de l’Académie des sciences sociales de la Société royale du Canada.



En entrevue

Dirige les collections

Diversité et démocratie

Sous le leadership scientifique du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), la collection « Diversité et démocratie » a pour principale mission de créer un lieu d’échanges pour débattre de la recherche la plus avancée portant sur la démocratie, la diversité et l’engagement citoyen en contexte de diversité culturelle et nationale.
Dans un monde qui est aux prises avec divers types de conflits et de nouvelles formes de revendications politiques et culturelles, cette collection souhaite revivifier les recherches dans les champs du fédéralisme, du nationalisme et du cosmopolitisme. Elle vise aussi à approfondir la compréhension des interactions entre la culture, l’ethnicité, l’identité et le politique. Ainsi, les travaux qui paraîtront dans cette collection entendent contribuer à parfaire notre connaissance des rapports qui existent entre les citoyens, les groupes, les collectivités et les nations. Enfin, l’intention recherchée est aussi de nourrir la réflexion sur de nouvelles politiques publiques et sur des projets politiques porteurs, susceptibles de participer à l’enrichissement des pratiques démocratiques.
Les textes publiés dans la collection « Diversité et démocratie » se penchent donc sur la représentation des collectivités et des intérêts. La mobilisation des citoyens, des communautés et des nations au chapitre de l’avancement de la justice sociale et de la stabilité politique sera au cœur même des travaux.
La présente initiative s’inscrit dans un vaste projet dont le financement est assuré par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) du gouvernement du Québec pour les périodes 2014-2020 et 2020-2027.

Voir la collection

Études constitutionnelles et fédérales

Au cœur des sujets qui font l’objet de cette collection, il y a certes les enjeux relatifs aux relations fédérales-provinciales et intergouvernementales et, de façon non exhaustive, les questions traitant du partage des pouvoirs et de l’autonomie politique réclamée par diverses communautés politiques au sein des États fédéraux de nature multinationale. Sont débattues les conditions essentielles à la stabilité des régimes fédéraux complexes et sont discutées les mesures à considérer pour les nations constituantes en vue d’améliorer leur présence au sein des institutions politiques. Le domaine de la science politique est bien évidemment mis à contribution pour éclairer l’avènement de démocraties fédérales plus justes et représentatives et davantage outillées pour répondre aux besoins de communautés politiques ayant pu faire l’objet de traitement inéquitable au fil du temps. Des études sont aussi consacrées au droit constitutionnel de même qu’à l’approfondissement des approches théoriques et normatives. Enfin, la publication d’études portant sur l’instauration de politiques gouvernementales relevant des principaux ordres de gouvernement est encouragée.
Les autrices et les auteurs publiés dans la collection Études constitutionnelles et fédérales ont en commun de vouloir éclairer les débats constitutionnels en prenant soin d’explorer les diverses traditions et manifestations du fédéralisme. Les travaux publiés dans cette collection contribuent à mettre en tension les analyses érudites produites par les collègues des facultés de droit et de science politique, tout en jetant un regard attentif aux contributions en provenance des sciences économiques, de l’histoire, de la philosophie et de la sociologie politique. Aussi, sont mis en valeur les récits et les travaux des personnes ayant acquis une expérience concrète au sein des institutions politiques et des instituts spécialisés de recherche. La présente série d’ouvrages est menée sous les auspices du Centre d’analyse politique : constitution – fédéralisme (CAPCF) basé à l’Université du Québec à Montréal (www.capcf.uqam.ca).

Voir la collection
Les PUL à l'antenne
S1E11 - 13 août 2021

Le choc des légitimités

Un fédéralisme qui s'appuie prioritairement sur les communautés politiques à l'origine du pacte fédéral et sur les nations plutôt sur des territoires (cantons, provinces, Länder, régions). Telle est la vision du politologue Alain-G. Gagnon au centre de son dernier ouvrage. Dernier volume de sa trilogie, il explore davantage les processus mis de l'avant par les institutions que le côté législatif dans le rapport de pouvoir entre les majorités et les minorités. Inspiré par les travaux traitant des Premiers Peuples et des nations minoritaires en contexte démocratique, Le choc des légitimités jette un regard nouveau sur les rapports entre majorités et minorités, tout en explorant les avancées théoriques tant en études fédérales que sur les nationalismes contemporains.

24 min
Le choc des légitimités PDF, Papier $30,00 ISBN : 9782763754611, 9782763754604

Découvrez tous les balados.

Revenir en haut