Ceci est une alerte:

Horaire des Fêtes | Nos bureaux seront fermés du 22 décembre 2022 au 4 janvier 2023 | Commandes en ligne | Les livres commandés au plus tard le 8 décembre seront livrés avant Noël; les livres commandés à partir du 9 décembre seront livrés à partir de la mi-janvier 2023 | Toute l’équipe des Presses de l’Université Laval vous souhaite un heureux temps des Fêtes et vous offre ses meilleurs vœux pour la nouvelle année!


Regards sur le monde. Conflits éthiques et pensées romanesques dans la littérature française contemporaine

Regards sur le monde. Conflits éthiques et pensées romanesques dans la littérature française contemporaine

Les analyses des textes de Milan Kundera, Michel Houellebecq, Camille Laurens, Éric Chevillard et Pascal Quignard visent à la fois le contenu, les situations et les discours, dans le but de mieux saisir le rôle de l’éthique dans cette littérature de la fin du XXe siècle et du début du XXIe siècle. Le point commun des cinq auteurs est d'exposer la complexité des discours de l’éthique – qui a traditionnellement privilégié le fragment et l’aphorisme.
À paraître Bientôt disponible
M'aviser lors de la parution

Description

Quelle fonction l’éthique occupe-t-elle dans la littérature contemporaine? C’est la question initiale de cet ouvrage, qui repose sur deux principes structurants : le conflit et la pensée. Il s’intéresse à la fois au roman et aux fragments ou autres formes gnomiques, idéales pour l’expression littéraire d’une pensée éthique. L’accès au monde imaginaire qu’est la littérature acquiert une pertinence plus grande à partir des interrogations éthiques qui transforment la matière et la manière romanesque. L’éthique romanesque relève alors moins du jugement que de l’évaluation et de l’exploration. Que ce soit par le roman qui pense ou les topoï romanesques dans la fiction (Milan Kundera), une esthétique de l’inusité ou une philosophie du constat (Michel Houellebecq), les variations romanesques et l’hybridité générique (Camille Laurens), on arrive à mieux saisir l’interaction entre la pensée du roman et la prose du moraliste. L’étude des formes gnomiques joue aussi rôle primordial : les grandes questions sur la place du soi dans le monde reçoivent un traitement sérieux, ironique ou dérisoire (Éric Chevillard), et le travail sur la forme fragmentaire permet de développer une éthique de la lecture (Pascal Quignard). Malgré les différences esthétiques notables de leur œuvre, les cinq auteurs réunis ont en commun d’exposer la complexité des discours de l’éthique et leur pertinence dans la littérature.
Revenir en haut