Le bon usage québécois. Étude sociolinguistique sur la norme grammaticale du français parlé au Québec

Le bon usage québécois. Étude sociolinguistique sur la norme grammaticale du français parlé au Québec

Parution: 10 février 2021
  • Nb. de pages:
    246
Voici un ouvrage qui démontre qu’il existe bel et bien une norme du français parlé au Québec. L’auteur examine la question de la norme linguistique à travers le concept de bon usage.

Description

Du concept général de norme à celui de norme linguistique, du français parlé en Nouvelle-France aux grands enjeux linguistiques de la Révolution tranquille, de la qualité de la langue au français des médias, voilà quelques-unes des problématiques abordées à travers cet ouvrage divisé en trois chapitres centrés sur la norme du français québécois. Mais au-delà de l’exercice de synthèse, je propose avant tout de répondre aux questions suivantes : quels sont les locuteurs qui détiennent le bon usage québécois ? La norme du français parlé au Québec est-elle différente de celle des autres pays de la francophonie ? Et enfin, quels sont les grands traits linguistiques qui caractérisent le français québécois soutenu ? Pour ce faire, je présente une analyse sociolinguistique de 18 variables grammaticales réalisée à partir d’un corpus de français québécois soutenu, le corpus Le point. Cette étude offre ainsi un premier portrait du français socialement valorisé par les élites sociales et culturelles québécoises.

À propos de ce livre

Dans les médias

Le bon parler au Québec par Jean-Benoît Nadeau, L'actualité, 7 juin 2022.

Autres publications

Suggestions de lecture

Revenir en haut