Folie, entraide et souffrance. Anthropologie d’une expérience parentale

Discipline: Sociologie
Parution: 20 février 2001

Description

'Mais moi, je ne savais plus quoi faire, je ne pouvais pas la mettre à la porte, je ne pouvais pas faire ça à ma fille. Mais c'est sûr que je ne pouvais plus vivre ça. C'était rendu que quand je l'amenais en auto, je me disais : il y a peut-être un moyen pour disparaître ensemble, pour partir avec elle. J'ai eu ça souvent en tête. Parce que je trouvais qu'elle souffrait beaucoup. Et en même temps tu souffres toi aussi de voir que ton enfant n'est pas bien'.
La Méduse, un organisme communautaire d'entraide visant à soutenir les parents et les amis de personnes atteintes d'un trouble de santé mentale sévère et persistant, offre à ces derniers la possibilité d'interpréter leur souffrance, de redéfinir les rapports qu'ils entretiennent d'abord envers eux-mêmes, mais aussi avec la personne malade. À travers les récits de vie de parents membres de ce groupe, l'auteur montre ainsi que la folie, loin de se réduire à une altération physique du corps, est d'abord vécue par ceux et celles qui la côtoient comme une pathologie du lien social, un dysfonctionnement dans l'ordre de la réciprocité et de l'échange. Ce qu'elle met en cause concerne ainsi les préoccupations générales de l'anthropologie, à savoir la place du don, de la dette et du sacrifice dans nos rapports à autrui.

Suggestions de lecture

Revenir en haut