Ceci est une alerte:

Les commandes passées entre le 12 et le 21 juillet seront expédiées ou disponibles au ramassage seulement à partir du 25 juillet. Merci de votre collaboration.


Max Weber et les relations ethniques. Du refus du biologisme racial à l’État multinational

Discipline: Sociologie
Parution: 09 juin 2004
  • Nb. de pages:
    236

Description

Préface de Philippe Fritsch

Suivie de Les débat sur « race et société » au premier Congrès de la Société allemande de sociologie

Cet ouvrage recontextualise une œuvre classique dans un des champs d’interrogation sociopolitique et scientifique actuellement les plus importants. Il offre une synthèse de l’apport théorique de Max Weber dans le domaine des relations ethniques. L’analyse s’attarde sur trois notions en particulier : race, groupe ethnique et nation, toutes trois discutées à la fois dans leur contexte historique et comme concepts clefs de la recherche contemporaine. La deuxième partie de l’ouvrage présente la traduction française d’un débat qui a eu lieu entre Max Weber et ses collègues sur l’objet de la sociologie et les théories raciales et eugénistes dans le cadre du premier Congrès de la Société allemande de sociologie en 1910.
Revenir en haut