Éditer la Nouvelle-France

Éditer la Nouvelle-France

Parution: 29 juin 2011
Loin de se réduire à une simple question technique, la diffusion des écrits sur la Nouvelle-France engage des enjeux contemporains : jamais gratuite, l’édition des textes ne se réduit pas non plus à un trop facile « reflet » des valeurs de ses auteurs et de ses lecteurs d’alors, puisqu’elle crée et produit de nouvelles lectures, de nouvelles modalités pour comprendre les textes et se les approprier. En cela, l’histoire de la Nouvelle-France est toujours une histoire présente, ancrée dans l’histoire de la francophonie au Canada en général et au Québec en particulier : elle représente un patrimoine où se croisent différentes traditions, différents savoirs (scientifique, politique, historique), qui n’ont pas encore atteint leur autonomie en tant que champs disciplinaires.

Description

Cet ouvrage invite à réfléchir sur les choix éditoriaux qui façonnent notre réception et notre compréhension de la Nouvelle-France. D’abord quels textes ou documents sont à éditer ? Et surtout, comment le faire ? Quel sens prend cette démarche dans un moment historique marqué par la crise de l’imprimé, la concurrence des médias électroniques et par le questionnement sur le multiculturalisme et l’héritage du passé colonial ? De l’histoire complexe de la publication des Voyages de Cartier au XVIe siècle aux éditions actuelles, scientifiques ou populaires, sans oublier les nombreux manuscrits et lettres qui constituent l’archive de la Nouvelle-France, la publication des témoignages a toujours engagé, au-delà de l’érudition, une vision du monde. Au croisement de l’histoire coloniale, de l’histoire du livre et de l’analyse littéraire, Éditer la Nouvelle-France réunit les contributions de spécialistes qui interrogent à nouveaux frais les enjeux idéologiques et éditoriaux éclairant ce lieu de mémoire et de partage du passé canadien.

À propos de ce livre

Revenir en haut