Edgar Morin crisologue. La pensée politique et sociale d’Edgar Morin

Edgar Morin crisologue. La pensée politique et sociale d’Edgar Morin

Discipline: Sociologie
  • Nb. de pages:
    164
Edgar Morin a consacré une grande partie de son œuvre à traiter et à diagnostiquer la crise. La crise est présente dans ses premiers travaux, bien avant qu’il la théorise. Cet ouvrage présente son parcours.
À paraître Bientôt disponible
M'aviser lors de la parution

Description

Notre siècle a été volcanisé par deux grandes guerres et, aujourd’hui, nous sommes confrontés à des crises qui s’enchaînent, se combinent, se heurtent les unes les autres. La crise politique, la crise culturelle, la crise écologique, la crise morale, la crise planétaire sont autant d’aspects de l’être, désormais crisiaque, de nos sociétés.

Edgar Morin a consacré une grande partie de son œuvre à traiter et à diagnostiquer la crise. La crise est présente dans ses premiers travaux, bien avant qu’il la théorise. Dans les années 1960, il effectue des enquêtes « à chaud » au moyen de méthodes d’observation quasi cliniques (voir
La Métamorphose de Plozévet, Mai 68 et La Rumeur d’Orléans) qui le conduisent à formuler les principes d’une crisologie.

Le thème de la « crise » va guider la présentation et le parcours de cet ouvrage qui porte sur la pensée politique et sociale d’Edgar Morin. Aujourd’hui la crise de la mondialisation techno-économique, la crise du coronavirus, et, depuis février 2022, l’invasion de l’Ukraine par la Russie accentuent les risques de régressions. Nous vivons dans des sociétés travaillées par des crises qui mettent en péril l’avenir de l’humanité. Le monde s’est engagé dans une voie sans issue. Il est temps de changer de voie. Une nouvelle Voie s’impose, selon Edgar Morin, comme une urgence indispensable (voir
Une politique de civilisation, La Voie et Changeons de voie).

Edgar Morin est l’auteur d’une œuvre transdisciplinaire abondamment commentée et traduite dans plusieurs langues. Son œuvre consiste à affronter la difficulté de penser la complexité du réel. Directeur de recherche émérite au CNRS, il est docteur
honoris causa de trente-huit universités à travers le monde.

Autres publications

Suggestions de lecture

Revenir en haut