La Cour suprême et les médias. À qui le dernier mot ?

La Cour suprême et les médias. À qui le dernier mot ?

Informations

Auteurs : Florian Sauvageau, David Schneiderman, David Taras

Discipline: Droit

Parution: 13 avril 2006

342 pages

30.00 $

Description

Le présent ouvrage explore la relation entre la Cour suprême et les médias, relation cruciale pour les juges et les journalistes, mais aussi pour le public. Les juges exercent une autorité morale et sociale exceptionnelle, mais ils ne peuvent jouer leur rôle que si leurs décisions, de même que les intentions et les motifs qui les sous-tendent sont transmis adéquatement au public et aux élus. Pour ce faire, la Cour compte sur les journalistes. Journalistes et médias répondent-ils aux attentes ?
Dans le but de décrire comment la Cour suprême est présentée dans les médias, les auteurs ont scruté une année dans la vie de la Cour à travers l’ensemble des articles et des reportages dont elle a fait l’objet du 1er septembre 2000 au 31 août 2001. Puis, ils ont analysé en détail la couverture médiatique de quatre affaires importantes : l’affaire Marshall, au sujet des droits aborigènes, l’affaire Vriend, au sujet des droits des gais, le Renvoi relatif à la sécession du Québec et l’affaire Sharpe, relative à la pornographie juvénile. Ils ont exploré les différences entre les médias anglophones et francophones, entre les journaux et la télévision, entre les reportages nationaux et régionaux. Ils ont aussi décrit comment les juges et les journalistes se perçoivent les uns les autres et interagissent dans un contexte où les cultures respectives de deux des plus importantes institutions au Canada les amènent souvent à s’entrechoquer.

Livre papier

ISBN : 2-7637-8248-5 30.00 $ Ajouter au panier Item ajouté

Entrevue

Du même auteur

Suggestions de lecture

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.