Hélène Giguère

Hélène Giguère est docteure en anthropologie sociale et ethnologie de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) ainsi que de l’Université de Séville. Elle a réalisé deux recherches post ­ doctorales au Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT) de l’Université Laval, dont la dernière fut soutenue par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Elle collabore à des programmes de recherche en Espagne et au Canada sur le patrimoine et le métissage, en plus de participer à des productions multimédias. Elle est chercheure associée à la Chaire de recherche du Canada sur l’identité métisse et membre du comité éditorial de la Revista de antropología iberoamericana AIBR. Ses études et ses réalisations professionnelles l’ont menée sur des terrains diversifiés, dont Madagascar, terre instigatrice de l’essai Des morts, des vivants et des choses, paru en 2006.

De cet auteur

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.