Nouveautés du 9 octobre 2019

Publié le 09 octobre 2019

Découvrez les nouveauté de la semaine en librairie.

 

Le coopératisme, un antidote aux dérives du capitalisme. Réflexions ancrées dans mon parcours chez Desjardins

 

Le coopératisme, un antidote aux dérives du capitalisme. Réflexions ancrées dans mon parcours chez Desjardins par  Alban D'Amours évoque comment le coopératisme peut participer à l’avènement d’un nouvel ordre économique mondial. Le coopératisme, fort de son modèle de propriété collective et de sa logique d’affaires qui en est une de service, participe au pluralisme des modèles de propriété. Ce pluralisme, selon l’auteur, est le seul capable de rendre efficace les mécanismes de poids et contrepoids si nécessaires à l’atteinte d’un équilibre reflétant plus de démocratie, de justice, de cohésion sociale, de valeurs humaines, ainsi qu’une conscience des exigences d’un développement durable dans la conduite des affaires. En plus de situer sa réflexion selon son parcours professionnel, l’auteur développe ses arguments à travers des références académiques et historiques du mouvement coopératif québécois. Ce livre fait appel au pouvoir de l’exemple et de la pensée, si largement utilisé par le modèle capitaliste, pour convaincre les décideurs publics d’accorder plus de place au coopératisme.

 

Procurez-vous Le coopératisme, un antidote aux dérives du capitalisme. Réflexions ancrées dans mon parcours chez Desjardins.

 

 

Femmes libres, hommes libres. Sexe, genre, féminisme

 

 

Femmes libres, hommes libres. Sexe, genre, féminisme par  Camille Paglia et traduit par Gabriel Laverdière convie à un riche programme et atteste un apport précieux et original aux débats féministes et culturels contemporains. La guerre des sexes n’est pas morte : sous la pression de mouvements dénonciateurs ou en raison de clivages politiques grandissants, hommes et femmes semblent poussés à l’affrontement. Aussi nombreuses que soient les voix s’élevant pour arbitrer la rixe, celle de Camille Paglia connaît peu d’égales. Ce recueil convie à un riche programme : l’histoire du féminisme, les rapports entre l’inné et l’acquis, l’avortement, la chirurgie plastique, les femmes en politique, le sadomasochisme ou encore l’esthétique (qu’il s’agisse de la représentation évolutive des corps féminins dans l’histoire de l’art ou de l’étude de figures inspirantes, du buste de Néfertiti à la belle du Sud, en passant par Madonna et Germaine Greer). Pareille diversité atteste un apport précieux et original aux débats féministes et culturels contemporains.

 

Procurez-vous Femmes libres, hommes libres. Sexe, genre, féminisme.

 

 

Les nouveaux journalistes. 3e édition revue et augmentée

 

Les nouveaux journalistes. 3e édition revue et augmentée par  Pascal Lapointe et Christiane Dupont s’adresse aux journalistes indépendants, pigistes ou blogueurs ou aux équipes qui songent à créer un nouveau média. Il leur apportera ce temps essentiel de réflexion pour mieux saisir les enjeux de la profession et relever leurs manches, à l’heure de la communication planétaire, des algorithmes et des inquiétudes sur l’avenir de la profession.

 

Procurez-vous Les nouveaux journalistes. 3e édition revue et augmentée.

 

 

Pour la suite du Québec

 

Pour la suite du Québec par  Simon Rainville est composé de quelques inédits et de plusieurs versions allongées de chroniques parues dans L’aut’journal. Tous les textes portent sur l’identité collective québécoise ainsi que sur notre relation à l’histoire canadienne-française et à l’indépendance. Qu’on le veuille ou non, l’être québécois est partout accompagné d’une ombre canadienne-française, qui a elle-même un « double anglais », comme l’avait bien vu Jean Bouthillette dès les années 1970. C’est en affrontant cette relation complexe à son passé et au Canada que le Québec peut espérer se défaire de son ombre et de son double, à condition d’accepter qu’une partie de son histoire le façonne encore et d’assumer jusqu’au bout la charge politique de se reconnaître comme Québécoises et Québécois depuis les années 1960.

 

Procurez-vous Pour la suite du Québec.

 

 

Violences genrées. Enjeux et résistances

 

Violences genrées. Enjeux et résistances, sous la direction d' Isabelle Auclair, de Lorena Suelves Ezquerro et de Dominique Tanguay est inspiré des réflexions et des analyses qui ont été partagées lors de l’Université féministe d’été tenue sous le thème « Femmes, violences, politiques et résistances ». L’actualité nous rappelle fréquemment que les violences envers les femmes font partie du quotidien ; les dénonciations de harcèlement et d’agressions, notamment dans la foulée du mouvement #metoo/#moiaussi, en constituent une preuve. Malgré les efforts déployés au cours des dernières décennies, les violences faites aux femmes et les violences genrées demeurent un enjeu prioritaire au cœur des réflexions, des débats et des mobilisations féministes. Visant à mettre en valeur la richesse des expertises et des points de vue, cet ouvrage présente le travail de chercheuses féministes issues de diverses disciplines, qui se sont intéressées à des contextes variés comme les milieux de travail à prédominance masculine ou féminine, l’éducation au primaire et à l’université, les mobilisations et les résistances pour les droits des femmes et contre les violences.

 

 

Procurez-vous Violences genrées. Enjeux et résistances.

 

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.