Refus d’obéissance. 1945. La résistance allemande à Hitler après l’opération Walkyrie

Refus d’obéissance. 1945. La résistance allemande à Hitler après l’opération Walkyrie

Discipline: Histoire
Parution: 22 octobre 2015
Tandis que la plupart des soldats et des membres du parti nazi allaient se battre jusqu’à la terrible fin, des officiers, des soldats et – par-dessus tout – des civils choisirent de désobéir.

Description

Quiconque s’intéresse à la Seconde Guerre mondiale connaît l’Opération Walkyrie, le complot visant à assassiner Hitler en 1944. Mais l’histoire de la résistance – aux ramifications étendues – contre les nazis au cours de l’année suivante n’avait encore jamais été racontée.
À partir d’archives encore jamais exploitées, l’historien Randall Hansen, à la réputation bien établie, démontre que de nombreux officiers allemands de haut rang, et des citoyens allemands ordinaires en bien plus grand nombre qu’on ne le pensait auparavant, se sont rebellés ouvertement devant la folie désormais manifeste du Führer. Ensemble, ils ont évité à certaines villes d’être rasées et empêché d’inutiles destructions d’usines et d’infrastructures.
Dans un style captivant et animé,
Refus d’obéissance montre à quel point la courageuse résistance de militaires et de civils, malgré les risques mortels qu’ils encouraient, a été cruciale dans l’issue de la guerre. Leur bravoure a permis d’épargner d’innombrables vies et a contribué à poser les fondations du relèvement économique de l’Europe – et d’une paix prolongée.

«Combinant de manière remarquable une approche méthodologique et scientifique s’appuyant sur une quantité incroyable de sources de première main avec un style romanesque qui captive complètement le lecteur, cet ouvrage spécialisé – mais tout de même accessible au grand public averti – nous éclaire sur les différentes formes de résistance à Hitler pendant et après l’Opération Walkyrie.» Adrien Larochelle, L'Albatros, mars 2016
Revenir en haut