Lorsque Socrate a tort

Informations

Auteur : Andrei Cornea

Traductrices : Eugenia Duta, Anna-Marie Frotin

Collection: Zêtêsis

Discipline: Philosophie

Parution: 23 février 2009

172 pages

24.95 $

Description

Il me semble bienvenu de proposer ici quelques exercices de " réhabilitation " des refusés de la philosophie platonicienne par la médiation de quelques personnages secondaires des dialogues, face auxquels Socrate, semble-t-il, avait toujours raison.



L’ancien humanisme socratique est aujourd’hui – après Nietzsche, Wittgenstein, Derrida, Foucault et tant d’autres – tombé en ruine. Néanmoins il est encore temps de construire un autre humanisme, plus modeste, défensif plutôt mais plus solide peut-être, un " humanisme secondaire ", mais à condition de se poser la question première : où se trouve donc l’origine des erreurs anciennes qu’il faut en quelque sorte expier ? Quo numine laeso quels sont donc les dieux qui, autrefois irrités par la philosophie socratique, se sont entre temps vengés d’elle, mais aussi, me semble-t- il, de l’être humain dans son intégrité ? Seule, la réponse à cette question nous permettrait, à mon sens, de repartir la tête haute et de faire comprendre au monde actuel (contemporain du terrorisme de masse, de la manipulation génétique et de la vulgarité du " chat " sur le net) que Socrate, si irritant pût-il être dans ses prétentions à avoir toujours et irréfutablement raison (une raison assez fragile somme toute), n’est tout de même pas mort inutilement.



Voyons donc ce qui se passe lorsque Socrate a tort…

Livre papier

ISBN : 978-2-7637-8803-6 24.95 $ Ajouter au panier Item ajouté

Dans la même collection

Suggestions de lecture

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.