MIchael Rinn

Professeur en sciences du langage à l'Université de Bretagne Occidentale. Agrégé en lettres, docteur en linguistique, il mène des recherches sur les discours de l'extrême contemporain. Il a consacré plusieurs travaux à l'indicible de l'Holocauste, stratégie narrative tiraillée entre le devoir de mémoire et l'exigence de sens. Un autre domaine de recherche porte sur les discours convaincants, dont les campagnes de prévention contre le sida. Aujourd'hui, il participe à la conceptualisation d'une sémiologie de l'Internet.

De cet auteur

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.