Annie Laliberté

Titulaire d’une maîtrise en relations internationales et d’un doctorat en anthropologie de l’Université Laval, Annie Laliberté a séjourné en Bosnie-Herzégovine et au Rwanda afin de témoigner du quotidien des journalistes mandatés pour réhabiliter un métier entaché par la propagande de guerre. Depuis 15 ans, soit depuis une immersion en camp de démobilisation dans le Guatemala d'après-guerre, elle s'intéresse aux zones post-conflit et tente de cerner les métastases de guerre qui perdurent au-delà des règlements internationaux.

De cet auteur

Recevez notre infolettre qui vous informe sur nos publications et sur nos promotions.